Portrait : Clarisse Helleringer, Directrice générale

Clarisse Helleringer est organisée, méthodique et passionnée. Avec Michel Amann*, elle est à l’origine de Crystal Group et s’occupe du département Ice.

Matière à… organiser 

Clarisse gère toute la partie administrative de l’entreprise. Une mission qu’elle relève chaque jour avec une attention toute particulière au bien-être de ses collaborateurs. Un esprit de famille rôde chez Crystal Group.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre rôle à Crystal Group ?
Je m’occupe de toute la partie administrative des sociétés. Je gère, en parallèle, le département glace, des devis à la facturation, en passant par l’encadrement de l’équipe de production. Je mets également un point d’honneur à garder un contact régulier avec les clients. Le département glace représente entre 4 et 5 personnes : le chef d’atelier, le responsable matériel et logistique, les chauffeurs livreurs, le personnel dédié à la production, et un sculpteur à temps plein aidé par un second. Nous faisons également appel à des personnes extérieures, avec qui nous avons l’habitude de travailler, en fonction de l’envergure du projet.

Le département Ice est dirigée par Clarisse Helleringer Le pôle Glace de Crystal Group représente entre 4 et 5 personnes à temps plein.

En fait, je ne pourrais pas vous décrire une journée type chez Crystal Group car elles sont toutes différentes. Mais la plus grande partie de mon temps est affectée au commercial, à la production et au contact clients.

Comment se passe un projet glace ?
Nos clients sont très fidèles et nous contactent régulièrement pour nous faire part de leurs projets autour de la glace. Toutes les semaines, nous avons à créer plusieurs pièces en glace. Certaines sont des produits dessinés sur-mesure à l’avance qui doivent être remplacés régulièrement, d’autres sont des créations pour un nouvel événement. 
Il y a toute une réflexion autour de la demande du client, sur le design et la façon de produire la pièce de glace. Je suis épaulée, dans cette recherche, par les sculpteurs qui connaissent leur matière sur le bout des doigts. Ils me confirment la faisabilité des projets.
Nous créons des visuels 3D pour que notre client puisse se projeter. C’est important d’avoir ces images afin de bien appréhender le résultat final.

Les images 3D sont indispensables pour Crystal Group afin de permettre de se projeter dans le projetLes images 3D permettent de se projeter sur le projet à venir.

Quel est votre parcours ?
Je ne me dirigeais pas du tout dans l’événementiel puisque j’ai passé un bac médico-social ! Lorsque j’ai rencontré Michel*, nous avons décidé de partir dans cette aventure Crystal Group. Notre association perdure depuis 20 ans déjà !
Je n’avais aucune connaissance de la gestion d’une entreprise. J’ai dû apprendre sur le tas.
Il faut dire que, dans les débuts de Crystal Group, nous n’étions pas nombreux. Nous étions amenés à tout faire. Nous nous occupions nous-même de la livraison, de la production de la glace, de l’installation et même de la sculpture. Pour vous dire, j’ai moi-même à plusieurs reprises, sculpté la glace !
Un peu plus tard, c’est naturellement que j’ai trouvé ma place dans ce poste de directrice générale. Je devais certainement avoir un esprit plutôt administratif alors que Michel, lui, restait un artiste ! 

Qu’appréciez-vous le plus à Crystal Group ?
Sa pérennité puisque nous sommes là depuis son origine. Il s’agit vraiment d’une création. Nous y avons mis tout notre argent, tout notre temps et toute notre énergie. Voir cette société autant évoluer au cours des années est une très belle reconnaissance. D’entreprise, nous sommes même passés à un groupe avec l’incorporation des patinoires, de la déco et des effets spéciaux.

Les effets spéciaux ont rejoint Crystal Group en 2012Le département SFX a rejoint Crystal Group en 2012

De plus, mise à part ce côté administratif qui me plaît, j’aime travailler pour cette belle matière qu’est la glace. Je ne m’en lasse pas, même au bout de 20 ans ! Les projets sur lesquels nous travaillons sont tellement intéressants et beaux qu’il est impossible de rentrer dans une routine.

Et demain, comment voyez-vous Crystal Group ?
Je ne suis pas de l’école du « toujours plus grand » qui entraîne de perdre un côté familial que nous avons aujourd’hui et que j’aime à défendre. Je veux que les gens se sentent bien chez Crystal et qu’ils ne deviennent pas des noms anonymes comme dans certaines grandes entreprises. Cette proximité avec les collaborateurs est importante même si, il faut bien l’avouer, mon rôle m’amène parfois à organiser un peu trop les choses et à être derrière chacun !
J’aimerai également, pour demain, que nous conservions cet objectif de faire rêver et de produire des belles choses sans nous perdre dans les méandres financiers. 

Pourriez-vous nous donner un souvenir lié à Crystal Group ?
Le premier projet que nous avons réalisé me vient tout de suite à l’esprit ! Nous devions faire une démonstration de sculpture sur glace et je n’en avais jamais fait !
Sur place, nous avons été interviewés. Le journaliste m’a demandé si je sculptais depuis longtemps. Impossible de lui dire que c’était ma première fois ! Alors, j’ai répondu que cela faisait déjà plusieurs années que j’exerçais cet art. Finalement, mon joli poisson en glace a fait illusion et je n’en étais pas peu fière !

*Michel Amann, directeur associé.

Portrait : Clarisse Helleringer, Directrice générale

SHARE